Accueil  >  Espace professionnel > Herbes

Rubrique Ma bibliothèque

Herbes

Le 16 septembre 2016 - Sandrine Esquirol-Paquerot

La plupart des herbes, plantes et fleurs de nos campagnes ont des vertus médicinales reconnues déjà par nos anciens. Il était ainsi naturel de cueillir l’arnica, le plantain… pour soigner nos petits maux.

Par le biais de cet ouvrage, Régis Macron invite le lecteur à découvrir l’univers des herbes sauvages et cultivées, qui ont le pouvoir de charmer comme par magie de leur parfum et arôme les amateurs de bonne cuisine.
Achillée, oxalis, renouée bistorte... mais aussi thym, ciboulette ou romarin, entrons dans l’univers délicat des saveurs et parfums des herbes. Sauvages ou cultivées, méconnues ou familières, Régis Marcon nous apprend à les cueillir, les conserver et les cuisiner au rythme des saisons.

Au sommaire 4 grandes parties :

- les herbes
- les gestes techniques
- les recettes
- ma petite épicerie

A noter que :
- Les planches botaniques permettent d’identifier herbes, fleurs, pousses, aisément.
- La partie « gestes techniques » vous enseignera ensuite les techniques de préparation, de cuisson, les méthodes de conservation des plus classiques, comme le pistou, aux plus modernes, telle la cryoconcentration.
- de très belles photographies pour chaque plante citée.

Cet ouvrage peut servir d’appui dans le cadre d’un travail pluridisciplinaire sur le potager pour percevoir l’utilité, la conservation des plantes aromatiques qui peuvent être utilisées en cuisine. De plus il peut servir d’introduction à la notion d’herbier.

Extrait 1 : L’achillée
Origine, habitat et époque de cueillette
L’achillée est une plante très courante dans les terrains secs.
Elle pousse aussi bien dans des pelouses et des prairies naturelles que
dans des prairies agricoles, sur des talus, des bords de chemins, et dans
tous les lieux remués par les travaux routiers. Ses rosettes apparaissent
dès le début du printemps et ses fleurs s’épanouissent de juin à octobre.

Extrait 2 :
Au début du printemps, les herbes tendres, comme la pimprenelle, l’oseille sauvage, le plantain, l’achillée, se prêtent à la dégustation en salade. Ces premières pousses sont souvent douces et parfumées, telles la cistre et l’oxalis, ou acides, comme l’aigrelette. Quant au goût alliacé du fameux ail des ours ou de l’alliaire, il réveille à merveille les préparations culinaires

Extrait 3 :
L’automne est une bonne saison pour cueillir fleurs, baies et graines (graines de cumin des prés, berce…), et réaliser des sucres aromatisés, des sirops, des infusions, des vinaigres… Les baies juteuses du myrtillais, du sureau, se cuisent en marmelades et confitures.

Auteur : Régis Macron

Edition : La Martinière

Collection : Art de vie

Nombre de pages : 416

ISBN : 9782732467313

Date de parution : septembre 2016

Pour consulter le site de l’éditeur, cliquez ici.