search

Accueil > Ressources TICE > ExAO > Maintenance et utilisation de la sonde CO2

Maintenance et utilisation de la sonde CO2

dimanche 25 mai 2008, par Jean-Claude Laboz

La sonde Schott livrée par les fournisseurs de matériel EXAO, mesure les quantités de dioxyde de carbone dans l’air ou dans l’eau. Voici quelques principes qui permettront de l’utiliser dans les meilleures conditions et pour des résultats fiables


Première utilisation

L’électrolyte est placée dans la tête de sonde et la sonde est branchée sur la console d’EXAO, alimentée. Cette phase de polarisation doit durer quelques heures (4 à 6 heures est un minimum mais il n’y a pas d’inconvénients à la laisser davantage).

A l’issue de cette phase de polarisation, il faut effectuer un étalonnage sur deux points : l’un pour le zéro l’autre à 5,8% à l’aide de l’ampoule fournie avec la sonde.

La position des boutons doit alors être marquée car il ne sera plus nécessaire d’étalonner à nouveau la sonde, même si on change d’électrolyte ou bien de tête de sonde.


Changement d’électrolyte

L’électrolyte en principe ne doit se changer que si la tête a été dévissée et a perdu l’électrolyte, ou si la membrane est à remplacer (déchirée ou pores bouchés - cela arrive si la sonde reste longtemps en présence de levures). Il peut très bien s’écouler plus d’une année sans qu’il y ait nécessité de changer l’électrolyte. En cas de changement d’électrolyte, laisser la sonde polariser environ 1h (console alimentée)


Utilisation

A chaque utilisation la sonde doit être branchée environ 1/4h avant la manipulation ; il n’y a pas lieu de refaire d’étalonnage.

Stockage

Il est fortement déconseillé d’utiliser tel quel, sans précautions, le bouchon caoutchouté, livré avec la sonde ; en effet la mise en place du bouchon ou son retrait provoque des variations de pression néfastes à la membrane de la sonde.

Si on utilise le bouchon pour protéger la sonde d’éventuels chocs, il est conseillé de le percer pour éliminer les variations de pression

Le stockage se fait dans l’air (pas dans l’eau) et sans jamais vider l’électrolyte présent dans la sonde

Remarques particulières

La sonde CO2, contrairement à la sonde O2, a une réaction très lente ; elle ne permet en aucun cas de visualiser des variations instantanées de la teneur en CO2 ; il faut attendre au moins une minute pour que la sonde affiche la valeur mesurée.

La sonde CO2 est fragile et craint les chocs.

Il n’est pas rare, dans une expérience, que l’affichage atteigne un palier et ne varie plus. Dans ce cas la sonde est saturée. Il est utile, dans ce cas, de la retirer immédiatement du dispositif expérimental étudié pour la laisser désaturer.