search

Accueil > Ressources TICE > Comment faire ? > Allumer des ordinateurs à distance

Allumer des ordinateurs à distance

jeudi 6 décembre 2007, par Jean-Claude Laboz

Nous allons voir dans cet article comment allumer à distance un ordinateur branché sur le réseau de SVT. Nous prendrons l’exemple des deux dernières séries d’ordinateurs reçus dans les labos dans le cadre des dotations du conseil régional (Dell et HP). Toutes les manipulations décrites ont été testées, sous windows XP. Les ordinateurs les plus anciens ne permettent pas, malheureusement, cet allumage distant. Pour les autres marques, en particulier celles des ordinateurs des dotations collège, je ne peux rien dire car je n’ai pas testé ces matériels. Toutefois, la procédure décrite ci dessous pourrait être extrapolée pour d’autres marques

Par allumage distant, il faut comprendre, un allumage depuis une salle, par exemple le laboratoire, vers une autre salle. Il est impératif que les ordinateurs soient dans le même réseau physique. On peut imaginer bien sûr, d’allumer les ordinateurs depuis chez soi, mais la manipulation est plus difficile et dépend en grande partie des configurations adoptées dans les établissements.

Permettre le Wake On Lan (WOL)

Ce terme désigne la possibilité d’envoyer par le réseau un signal détecté par la carte réseau de l’ordinateur éteint. Ce signal est identifié par la carte réseau et déclenche l’allumage de l’ordinateur.

Pour cela il faut que la carte réseau accepte le WOL, mais aussi que le BIOS de l’ordinateur autorise l’éveil distant de l’ordinateur par le WOL.

Pour les ordinateurs HP, pas de problème, la carte et le bios autorisent le WOL : il n’y a rien à paramétrer.

Nous allons donc détailler la marche à suivre dans le cas des ordinateurs Dell, car, par défaut, le bios n’autorise pas l’éveil de l’ordinateur par le réseau.

Vérifier la configuration de la carte réseau

Il faut disposer de privilèges d’administrateur de l’ordinateur.

Lorsque XP a fini de se charger, on accède à la configuration avancée de la carte réseau :

- Cliquer avec le bouton droit de la souris sur le poste de travail et choisir, dans le menu déroulant, GERER.

- Dans la fenêtre qui s’ouvre, sélectionner « Gestionnaire de périphériques » dans le menu à gauche puis sélectionner votre carte réseau dans le fenêtre de droite,
- Choisir, dans la nouvelle fenêtre, l’onglet Avancé et vérifier, dans cette fenêtre que l’option « Wake up capabilities » est sur BOTH (ou sur Magic Packet)

Voilà ! c’est tout pour la configuration de la carte réseau.

Accéder au bios du pour permettre l’éveil à distance

Sur le Dell, par défaut l’éveil à distance est interdit par le BIOS ; on rappelle que le BIOS, c’est le petit programme interne, physiquement implanté sur un circuit de la carte mère, qui gère le matériel et qui est pris en compte dès le démarrage de l’ordinateur, avant le chargement du système d’exploitation.

Pour accéder aux BIOS, sur les ordinateurs Dell, il faut allumer l’ordinateur et appuyer sur la touche du clavier F2 dès que cette mention apparaît à l’écran (dans l’angle supérieur droit), quelques secondes après l’allumage avant même le début du chargement de XP.

Si vous avez préalablement protégé le BIOS par un mot de passe (vivement conseillé dans un établissemnt scolaire), n’oubliez pas de saisir ce mot de passe pour pouvoir modifier le BIOS.

Dans la fenêtre du BIOS, séléctionner « Power Management » puis le menu « Remote Wake up » ; valider l’option « ON ». Par défaut c’est l’option « OFF » qui est validée. Quitter ensuite le BIOS en sauvegardant les modifications (« Save and Exit ») puis relancer l’ordinateur.

Connaître l’identifiant unique de sa carte réseau

Cette manipulation est à effectuer sur tous les ordinateurs que vous prévoyez d’allumer à distance.

Pour allumer un ordinateur, le signal d’éveil le « paquet magique », va transiter dans le réseau ; la carte réseau qui doit réagir est désignée par son identifiant unique, un identifiant que cette carte réseau est la seule à posséder. Cet identifiant unique est l’adresse MAC de la carte réseau (à ne pas confondre avec son adrese ip).

Pour déterminer l’adresse MAC de la carte réseau de l’ordinateur que l’on veut allumer, on peut procéder ainsi (toujours sous XP) :

- Dans le menu démarrer séléctionner la commande exécuter
- Dans la fenêtre qui s’ouvre taper cmd pour lancer l’interpréteur de commande
- Dans la fenêtre à fond noir, tapez ipconfig /all (avec un espace entre le g et le /)
- Dans les différentes indications, notez l’adresse mac : elle apparaît à coté de la mention adresse physique et est constituée de 12 chiffres hexadécimaux.

Rallumer cet ordinateur depuis un autre poste

Il ne reste plus qu’à éteindre le ou les ordinateur(s) que vous avez configuré(s).

Depuis un autre poste, on va maintenant lancer la commande de démarrage distant, en utilisant l’adresse mac de l’ordinateur que l’on veut rallumer

Il existe d’excellents petits programmes gratuits qui font cela très bien et je vous conseille de télécharger "Wake on LAN Magic Packet" de Depicus, en anglais mais facile à utiliser.

http://www.depicus.com/wake-on-lan/wake-on-lan-gui.aspx

L’utilisation est simple :

- saisir l’adresse mac de l’ordinateur à réveiller
- ignorer la case « internet adress », puisque l’éveil se fait dans le réseau interne
- ignorer la case « Subnet mask »
- par contre dans le menu combo « Send options », choisir impérativement local subnet
- à priori le choix du port n’est pas déterminant, conserver le port 7.

Envoyer l’information sur le réseau, en appuyant sur le bouton « Wake me up » et si tout se passe bien, l’ordinateur distant, désigné par son adresse mac, se rallume.

Automatiser la procédure pour tous les ordinateurs de la salle informatique

Si on désire allumer simultanément 10 à 12 ordinateurs, l’utilisation du petit programme ci dessus est rapidement fasitidieuse. On aura intérêt à automatiser la procédure.

Au préalable, bien entendu, tous les ordinateurs à rallumer devront être préparés : pour les HP relever l’adresse mac, pour les Dell, modifier le bios et relever les adresses mac.

Sur le même site que précédemment on chargera la « WOL command line » : wolcmd.exe :

http://www.depicus.com/wake-on-lan/wake-on-lan-cmd.aspx

Je conseille d’enregistrer ce programme dans un dossier que vous pouvez appeler WOL, par exemple.

Il convient de créer un fichier batch qui comportera les instructions d’allumage de chaque ordinateur.

On suppose dans l’exemple qu’il y a 3 ordinateurs à allumer avec les adresses mac suivantes :

- 00 11 22 33 44 AA
- 00 11 22 33 44 BB
- 00 11 22 33 44 CC

A l’aide du bloc notes de windows (Démarrer Executer, notepad),
saisir sans erreurs, les commandes suivantes :

wolcmd 0011223344AA 255.255.255.255 255.255.255.255
wolcmd 0011223344BB 255.255.255.255 255.255.255.255
wolcmd 0011223344CC 255.255.255.255 255.255.255.255

Sauvegarder ce texte avec une extension .bat, par exemple, « wol.bat » (par défaut le bloc notes enregistre avec l’extension .txt qui ne convient pas.

Impérativement sauvegarder dans le même dossier que celui qui contient wolcmd.exe et que l’on a créé ci dessus.

Les fichiers batch (avec l’extension .bat) sont des fichiers textes qui éxécutent les instructions qu’ils contiennent.

Ici il y a 3 instructions destinées à réveiller nos 3 ordinateurs désignés par leur adresse mac.

Normalement, si tout se passe bien, un double clic sur votre fichier « wol.bat » (je le fais toujours 4 ou 5 fois de suite), doit allumer les ordinateurs.

Dans un prochain article, nous verrons comment prendre le contrôle des ordinateurs distants, que nous venons de rallumer, pour la maintenance par exemple.

Idéalement, depuis le poste du labo, il sera ainsi possible, d’allumer et de gérer chaque poste individuellement.

L’étape ultime, allumer et gérer chaque poste depuis chez soi ou depuis un autre établissement est un peu plus dificile à mettre en oeuvre mais tout à fait possible. C’est ce que je fais dans mon établissement et la gestion à distance des ordinateurs devient nettement plus confortable avec une restriction importante cependant : Si on prend le contrôle d’un ordinateur sur lequel quelqu’un travaille, alors il n’a plus accès à l’ordinateur : il faut donc utiliser ce contrôle à distance avec circonspection.

Article suivant : prendre le contrôle distant d’un ordinateur

Messages