search

Accueil > Espace pédagogique > Au collège > Travaux pratiques et activités > Surfer sur le web vers Clipperton

Surfer sur le web vers Clipperton

Un travail en réseau autour de la mission Clipperton

lundi 23 mai 2005, par Olivier Dargent

Après ses expéditions polaires comme Erebus, Mission Banquise..., Jean-Louis Etienne a mis le cap sous les tropiques dans le Pacifique sur l’îlot français inhabité de Clipperton. Cette expédition s’est déroulée de décembre 2004 à avril 2005. Ce projet avait pour objectif d’inventorier toutes les espèces vivantes de l’îlot, ainsi que de réaliser de nombreuses mesures climatiques, géologiques... Une quarantaine de scientifiques se sont relayés sur l’anneau de sable afin d’étudier l’un les reptiles, l’autre la chimie de l’eau du lagon, encore un autre les algues du récif corallien. Comme à son habitude, chaque fois qu’il part en mission, Jean-Louis Etienne a tenu à développer une dimension pédagogique importante en mettant en ligne, quotidiennement, son journal de bord ainsi que des articles des scientifiques présents sur place. Une liaison de communication satellitaire, spécialement installée pour la mission, a relayé sur son site Internet toutes ces informations ([http://jeanlouisetienne.fr->http://jeanlouisetienne.fr]). Les élèves ont pu ainsi suivre la mission « en temps réel », être informés des différentes étapes et se transporter, par connexion numérique interposée, à Clipperton, à la place des chercheurs. Le site Educnet du Ministère de l’Education Nationale (direction de la technologie SD-TICE) a dédié un espace spécifique pour mutualiser les expériences pédagogiques des établissements scolaires participants : [http://www.educnet.education.fr/clipperton->http://www.educnet.education.fr/clipperton] . Ce site s’est voulu être une véritable « plaque tournante des savoirs » où sont mises à la disposition des élèves des données scientifiques acquises en direct. C’est une vision de la science en train de se faire, avec sa démarche, ses doutes, ses échecs, bref, le quotidien du travail des chercheurs. Trois établissements icaunais se sont « embarqués » dans l’aventure : le collège Albert Camus d’Auxerre, le collège Jean Roch Coignet de Courson les Carrières et le lycée Jacques Amyot d’Auxerre. Ces trois établissements ont choisi des axes de travail différents (Espèces introduites/ espèces envahissantes au collège Albert Camus, Biodiversité au collège Jean Roch Coignet et Rayures et taches des poissons tropicaux expliquées par le modèle de Turing au lycée Jacques Amyot). Une communication numérique (espace numérique de savoirs partagés) entre ces établissements a permis de travailler en réseau dans le bassin éducatif auxerrois. Le élèves de ce réseau ont ainsi pu communiquer entre eux et avec des chercheurs par mails, ou en consultant les sites respectifs, mais aussi en réalisant une visioconférence avec Jean-Louis Etienne en direct de Clipperton, le 5 avril 2005. Une des originalités de ce travail, privilégiant l’usage des nouvelles technologies, réside dans la réalisation d’un site web ([http://olivier.dargent.free.fr/clippertoncamus->http://olivier.dargent.free.fr/clippertoncamus] ou [/clippertoncourson->http://olivier.dargent.free.fr/clippertoncourson] ou [/clippertonamyot->http://olivier.dargent.free.fr/clippertonamyot] sur le modèle de celui de l’expédition. En particulier, un journal de bord est mis en ligne mensuellement, calquant ces pratiques de communication et d’étude sur celles de Jean-Louis Etienne. Cette démarche pédagogique rejoint la pratique du scientifique. L’élève, en reproduisant des pratiques contemporaines de chercheurs, perçoit mieux les enjeux et la réalité du travail scientifique, source de motivation et de sens au travail scolaire quotidien. La prochaine mission de Jean-Louis Etienne est prévue pour l’automne 2006 toujours dans l’Océan Pacifique, à travers l’archipel des Vanuatu... autant de nouvelles occasions d’établir un partenariat avec son équipe autour, par exemple, de problématiques « EEDD ». Olivier Dargent, enseignant de SVT au Collège Albert Camus d’Auxerre (89), membre du groupe espace-éducation de la SD-TICE du Ministère de l’Education Nationale. Géraldine Dargent, enseignante de SVT au Lycée Jacques Amyot d’Auxerre (89), membre du groupe d’étude LIREST de Ecole Normale Supérieure de Cachan. Bertrand Banton, enseignant de SVT au collège Jean-Roch Coignet de Courson les Carrières (89).


Voir en ligne : Travail en réseau