search

Accueil > En pratique > Organiser une sortie géologique sur le terrain > Préparation pédagogique d’une sortie géologique

Préparation pédagogique d’une sortie géologique

mardi 23 septembre 2014, par Joëlle Masson

La préparation pédagogique

Le choix des arrêts doit répondre aux quatre exigences suivantes :

- Accessibilité
pour le car : réglementation routière, stationnement, manœuvres.
Pour les élèves : affleurements sur des sites non interdits ou réglementés et proches du car (moins de 10 minutes de marche)

- Sécurité
éviter les difficultés d’accès (escalade, épineux, franchissement de cours d’eau…)
les élèves doivent pouvoir travailler en toute sécurité.

- Exploitabilité
L’arrêt doit permettre la mise en situation active des élèves et la réalisation d’un travail individuel (élève acteur)
Le professeur doit prévoir l’évaluation de ce travail et réfléchir à son intégration dans la progression de la classe.

- Légitimité
L’arrêt et les éléments d’analyse doivent permettre d’atteindre des objectifs cognitifs du programme.

Le travail de l’élève sur le terrain et l’évaluation

Cela nécessite au préalable une identification des différentes compétences requises à sa réussite. nécessite de bien définir les critères procéduraux à mettre en place ainsi que les critères de réussite.

- Saisir des informations dans les trois dimensions de l’espace et dans le temps et à plusieurs échelles.

— Le professeur se doit d’apporter un certain degré de guidance afin de favoriser la pertinence de l’observation par rapport à l’objectif visé et de s’assurer de l’égalité de chaque élève devant la saisie d’observation demandée.
— Parmi les différentes possibilités de guidage envisageables, on peut privilégier celle de la mise en place d’un cadre limitant l’espace géologique à observer.
— Ce cadre d’observation peut être matérialisé sur la fiche de travail de l’élève dans le cas d’un paysage ou d’un affleurement ou sur l’affleurement lui-même, pour mettre en évidence un détail de ce dernier (figures sédimentaires, tectoglyphes, fossiles, minéral …).

- Communiquer pour rendre compte des observations réalisées, plusieurs possibilités :

— par un dessin d’observation,
— par un schéma,
— par un texte,
— par une production multimédia.

- Réaliser - les activités de terrain pourront déboucher sur des mesures et des réalisations :

— orientation et pendage des couches,
— orientation de certains éléments constitutifs (galets) d’une roche (poudingue) au sein d’un affleurement (strate lenticulaire),
— échantillonnage (stratégie et techniques de prélèvement),
— levés d’une carte géologique simple,
— réalisation d’une coupe géologique,
— prises de vue,
— tests simples de détermination.

- Raisonner
— appliquer des connaissances ou des méthodes acquises,
— mettre en relation dans l’espace et dans le temps différents affleurements dans un but explicatif,
— formuler des problèmes,
— émettre des hypothèses,
— définir de nouvelles investigations de terrain ou de laboratoire pour les éprouver.